Today is lundi, 11th décembre 2017

Posts avec le Tag ‘Canon’

Non non, rien à voir avec Dora l’exploratrice

Un peu avant le début de la seconde guerre mondiale les ateliers germaniques Krupp commencèrent le développement pour le IIIième Reich d’une pièce d’artillerie hors normes : un canon de 800mm de diamètre. Baptisé Dora, le premier exemplaire fut livré à l’armée en 1941 et participa en 1942 durant deux semaines à sa seule et unique bataille, le siège de la base navale de Sébastopol en Crimée (front est).

Les quelques 1350 tonnes de l’arme reposaient sur quatre chariots ferroviaires circulant sur deux voies de chemin de fer parallèles. Seul l’angle d’élévation du tube, long de 32.5m, étant réglable le pointage directionnel était obtenu en avançant ou reculant le canon le long de l’arc de cercle formé par les rails. Le canon pouvait tirer deux énormes types de munitions : des obus perforants de 7,1 tonnes pouvant faire sauter un dépôt de munitions enterré sous trente mètres de terre à plus de 37km de distance, et des obus explosifs de 4,8 tonnes propulsés jusqu’à 45km.

Dora

Du fait des dimensions phénoménales de cette pièce d’artillerie, les quelques 500 servants de la Wehrmarcht ne pouvaient soutenir une cadence de tir que de 14 coups par jour. Cela semble faible mais il faut songer au poids des munitions à manutentionner, aux manœuvres de rechargement, au temps nécessaire pour les calculs ballistiques, au refroidissement des pièces d’acier sans compter les phénomènes physiques à gérer tel que la dilatation et la déformation du tube après chaque tir.

Dora ne fut jamais utilisé mais son jumeau, Gustav, le fut lors du siège de Sébastopol : il n’aura certes tiré que 48 coups mais en ayant systématiquement rasé 7 cibles parmi lesquelles les imprenables forts Molotov, Falaise blanche et Maxime-Gorki. Malgré son gigantisme le 800mm n’était qu’une pièce parmi des milliers d’autres canons et obusiers  qui ont bombardé la ville, près de 562 000 obus étant tombés en un mois sur ce port considéré alors comme la plus puissante forteresse du monde.

Dora

Début Juillet 1942 Sébastopol tombait après une résistance soviétique de 250 jours. Ils avaient perdu 250 000 hommes (deux armées), 90 000 furent fait prisonniers. Les Allemands eurent quant à eux 80 000 tués et blessés. Dora fut détruit par les allemands avant la fin de la guerre pour éviter que l’arme ne tombe au main des troupes russes. Gustav connut le même sort sur le front Ouest.

En prime une petite vidéo :